http://www.filmreference.com/images/sjff_03_img1342.jpg

Né le 12 mars 1905 à Ikuno, Hyogo, Japon

 

Décédé le 11 février 1982 à Tokyo, Japon

Né sous le nom de Shoji Shimazaki, le 12 mars 1905 à Ikuno, c'est un descendant d'une longue lignée de samouraïs (comme Akira Kurosawa), à l'université il fonde une troupe de théâtre : shichgatsu-za (le théâtre de juillet) puis en 1930 il rejoint une troupe professionnelle : le Kindai-za (le théâtre moderne). 

 

C'est à l'âge de 30 ans que Shimura tente sa chance au cinéma sous la direction de Kenji Mizoguchi, quatre après il signe un contrat avec le studio Kinema Shinko où on lui propose surtout des rôles de samouraïs, puis en 1945 il signe un contrat de longue durée avec la Toho, sa carrière atteint son apogée avec la rencontre de deux réalisateurs majeurs du japon : Akira Kurosawa et Ishiro Honda. Sa collaboration avec le grand Akira Kurosawa dresse une filmographie de 18 films, la plupart en partenaire avec Toshiro Mifune (autre grand monstre du cinéma japonais). Malgré une présence impressionnante, il restera sous l'ombre du jeune Toshiro Mifune qui récolte l'admiration internationale, cependant il faut préciser que Shimura a été un guide et un partenaire idéal pour ce dernier.

 

 Sous la direction de Akira Kurosawa, on retiendra sa prestation dans Vivre en 1952, où il endosse le rôle d'un employé au seuil de la retraite apprenant qu'il est atteint d'un cancer, émouvant, touchant, attendrissant , et tous les synonymes possible pour décrire une telle interprétation. Vivre lui vaudra être nommé "Le meilleur acteur du monde" par le New-York Times. Les Sept Samouraïs lui donne l'occasion d'affirmer au monde entier que New York Times ne s'était pas trompé, il est Kambei Shimada le chef de des sept samouraïs, inspirant le respect par sa sagesse. On le retrouve dans Rashomon, plus discret dans le rôle du bucheron, et celui du vieux général dans Le Château De L'araignée.

 

Sa percée en occident est dû à son rôle du docteur Kyohei Yamane dans Godzilla de 1954, gros succès commercial. Vers la fin de sa carrière, il se tourne vers des rôles secondaires, sa dernière apparition sera dans l'émission nipponne " Oh Yeah ". Il s'éteindra le 11 février 1982, et rentre par la même occasion dans la légende du cinéma. 

 

Retour à l’index

 

Retour aux choix des biographies