The Host étant l’un des rares kaiju eiga sud-coréens, je me devais de marquer l’occasion d’une « pierre blanche », ou plutôt d’un dossier sur les personnages humains de ce film.

 

 

Gang-du :

 

Le père de Hyun-seo est un esprit simple pour son âge. Il parle d’une façon peu sophistiquée et il ne peut penser qu’à une chose à la fois. Il fait de son mieux pour aider son père qui gère un petit snack. Dès qu’il a un moment de libre, il s’endort n’importe où et n’importe quand. Il ne s’intéresse guère à ce qui se passe ailleurs dans le monde et il s’inquiète rarement. Son seul bonheur est de voir grandir sa fille. Même quand il est profondément endormi, la voix de Hyun-seo est suffisante pour le sortir de son sommeil. Elle est tout ce qu’il a.

 

 

Hee-bong :

 

Un père dévoué qui a élevé seul ses trois enfants en tenant un petit snack au bord de la rivière Han.

Depuis des décennies, il vend ses petits bols de nouilles instantanées et ses calamars grillés. Naturellement, ce qui le concerne le plus, ce n’est pas les problèmes de la société, mais les petits

tracas de la vie quotidienne. Il n’a pas fait beaucoup d’études et il n’est pas ambitieux. Sa famille est ce qu’il a de plus précieux. Même dans une situation extrêmement éprouvante, il garde sa sérénité et essaie de protéger ses enfants et sa petite fille.

 

 

Hyun-seo :

 

C’est une collégienne qui ne perdra jamais courage, même dans les situations les plus extrêmes. Elle ne manque jamais de bien s’occuper de son père maladroit. Pour toute la famille Park, c’est le trésor le plus précieux sur Terre.

 

 

Nam-Joo :

 

C’est une championne de tir à l’arc qui fait partie de l’équipe nationale. Dans la vie quotidienne, elle est un peu lente à comprendre les situations et à y réagir. C’est la seule femme dans la famille et sa nièce, Hyun-seo, la considère à la fois comme une mère et une sœur.

 

 

Nam-il :

 

C’est le seul de la famille Park à avoir fait des études, mais il est au chômage pour l’instant. Il a beaucoup de mal à trouver un emploi car il est en perpétuelle rébellion contre le monde qui l’entoure. Il passa son temps à se plaindre et il vit sans objectif particulier. Il se met facilement en colère et il ne dit pas une seule phrase sans jurons. Malgré son comportement désagréable, il a un grand cœur.

 

Retour à l’index

 

Retour aux choix des dossiers